Conscience Collective

Voici un forum sur lequel vous pourrez vous exprimer librement sur tous les sujets qui vous passionnent. La communication est la clé de la liberté...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 subsidiarité

Aller en bas 
AuteurMessage
universelle
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 330
Localisation: : ici où là...
Date d'inscription : 01/04/2005

MessageSujet: subsidiarité   Jeu 2 Fév - 13:42

Subsidiarité


Ce terme est emprunté au vocabulaire du droit constitutionnel et constitue l'un des piliers d'une des notions clés de cette matière, la décentralisation.

Cette notion consiste à résoudre chacun des problèmes qui se posent dans la gestion de l'état au niveau le plus adapté à sa résolution. Ainsi les problèmes de voisinage se résoudraient au sein d'un conseil de voisinage, ceux d'un quartier au sein d'un conseil de quartier, ceux de la ville au sein d'un conseil de ville, ceux du département... Jusqu'à parvenir aux problèmes internationaux qui peuvent se résoudre à l'échelon régional (au sein d'un groupe d'état concerné), ou à l'échelon international élargi lorsque cela concerne tous les états.

Il convient ensuite de répartir les compétences avec précision au risque de se retrouver dans une confusion de compétence qui paralyserait toute action.

La dernière question à résoudre ensuite est celle des revenus de chacun de ces échelons, ils doivent correspondre à leurs missions.

Cette organisation qui se met en place en France et à travers l'Europe semble du point de vue théorique très attractive, puisqu'elle est un gage d'efficacité politique. Toutefois, son application souffre le manquement d'une obligation essentiel, pourtant définie constitutionnellement, l'accroissement de compétences à un échelon doit s'accompagner de l'accroissement des moyens attribués à cet échelon.

Il serait bon que cette décentralisation s'accompagne d'un accroissement démocratique, il existe déjà au sein d'un certain nombre de villes des conseils de quartier, mais ceux-ci n'ont qu'un rôle purement consultatif et en aucun cas leurs membres ne sont élus ni indemnisés.

Ce principe de subsidiarité pourrait certainement à terme aboutir à une forme de démocratie direct, dans le sens où il est bien moins coûteux (et bien plus démocratique) d'amener chaque citoyen à s'intéresser aux affaires politiques depuis chez lui à travers son terminal d'ordinateur relié au reste du monde que d'élire et d'indemniser des politiciens qui souffriront les imperfections de la concentration des pouvoirs aussi minimes soient ces derniers. Le citoyen qui s'intéresse à la politique dans son intérêt propre ne coûte rien, et comprend bien mieux les mesures légales qui s'appliquent à lui.
De plus la démocratie direct permet de faire le liens entre tous ces cercles de gestion locale, puisque chaque citoyen peut participer politiquement aussi bien à l'échelon local que national voir international.

_________________
La communication est la clé de la liberté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inconscience.forumactif.com
lou.A.S-Garcia
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 14
Localisation: : Montréal
Date d'inscription : 07/01/2006

MessageSujet: Re: subsidiarité   Mer 8 Fév - 0:05

Excellent, ce principe!!
C'est la différence fondamentale que Tocqueville voyait entre la démocratie française et la démocratie en amérique, vers la fin du XIXè... Justement le bel apanage de la démocratie des états-unis était cette mise en valeur d'un pouvoir décisionnel gradué, qui permettait - permettait!! - l'action politique à l'échelle locale... progressivement jusqu'à l'échelle nationale! Qu'en reste-t-il maintenant? Appliquer le principe de subsidiarité suffit-il à donner aux gens la conscience de leur pouvoir, suffit-il à empêcher que certains qui prennent le pouvoir oublient qu'ils parlent au nom d'intérêts plus larges que les leurs et finissent par trahir ceux qu'ils représentent? Directe ou pas, et en faisant face à des territoires toujours plus grands à gérer avec toujours plus de population... la démocratie souffre d'un mal plus profond, c'est que dans les esprits on la voit comme consistant à assurer le confort personnel et non pas à perpétuer l'action et la liberté politique, malgré toutes les belles déclarations qu'on peut faire, c'est bien là qu'on en est dans les actes, actuellement, si on observe avec franchise la société. Est-il possible de faire prendre conscience aux gens de ce problème en ne faisant que leur accorder une "liberté" de plus?... Quand liberté signifie déjà : "Oh et puis faites ce que vous voulez... mais faites pas chier le politicien qui travaille! c'est pas un loisir, et ca ne raporte pas, donc c'est pas pour vous". Encore faut-il qu'on apprenne que l'action politique consiste à penser les choses de manière collective, ce qui n'est pas le cas, puisqu'on n'entend parler que de ... - ie : "trouvez une bonne planque pour gagner le fric qui vous permettra de payer vos imports et vos loisirs et de toutes manières c'est le mieux que vous puissiez atteindre ici."
Il me semblerait plutot qu'internet trouverait son intérêt non pas dans l'attribution d'un outil dont on ne sait manifestement plus quoi faire, l'exemple le plus flagrant pour cela est l'outre atlantique, mais d'instiller aux gens une pensée du politique plus... concrète et consistante. Le simple fait des associations de mots dans les moteurs de recherches qu'on "provoque" parfois sur google, entre des noms clés de l'actualité et des sites de contestation à Bush par exemple, est quelque chose qui me fait penser qu'il faut agir sur le cadre de représentations, sur le champs d'images et de messages qui peuvent se jeter à profusion dans les yeux des gens... Et par là mieux pénétrer leur esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/ladylouonstage
 
subsidiarité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Conscience Collective :: Débats :: Politique-
Sauter vers: